×
Retour au Top 10

Route de la Potasserevivez l’épopée minière de l’agglomération mulhousienne

Au Nord, c’était le charbon, mais à Mulhouse et son bassin, c’est la potasse qui a façonné le paysage de l’agglomération. Plongez dans un pan passionnant de l’histoire locale !
Du rêve d’Amélie à la réhabilitation des sites miniers

Du rêve d’Amélie à la réhabilitation des sites miniers

Il y a un peu plus d’un siècle, Amélie Zurcher, qui possède une ferme à Cernay, rêve que « quelque chose est caché sous terre » pour lui assurer la fortune.

En 1904, les sols sont sondés. Alors qu’elle s’attendait à trouver de la houille, c’est sur un gisement de sylvinite, un minerai de potasse, qu’elle tombe. Son exploitation débute en 1910 pour l’industrie afin d’en faire principalement de l’engrais.

C’est le début de l’âge d’or des mines de potasse d’Alsace, qui durera jusqu’en 2002, date de fermeture des dernières mines, Amélie I et Amélie II.

Des associations se sont créées pour la sauvegarde des carreaux Joseph Else, Rodolphe et Théodore. Avec l’aide des pouvoirs publics, la Route de la Potasse a vu le jour en 2017.

Au plus fort de l’exploitation de la potasse, entre 1948 et 1950, les mines ont employé presque 14 000 personnes sur 24 puits.

Les carreaux, témoins du quotidien des mineurs

Les carreaux, témoins du quotidien des mineurs

La route de la potasse est un circuit de 18 km qui couvre quatre communes et des sites emblématiques : 4 carreaux remarquables et cinq points d'intérêts.

Le carreau Joseph-Else de Wittelsheim, inscrit à l’inventaire des monuments historiques, présente un ensemble complet de deux puits et chevalements, une machine d’extraction ainsi que les bâtiments attenants. La visite avec un ancien mineur est pleine d’émotion, notamment dans la « salle des pendus », l’ancien vestiaire des mineurs.

A Staffelfelden, le carreau Marie-Louise a été réhabilité en zone économique et la Cité Rossalmend abrite encore près de 700 maisons construites par la MDPA (Mines de Potasse d’Alsace).

Au carreau Rodolphe de Pulversheim, la plus ancienne machine d’extraction du bassin potassique est toujours en état de marche, tandis que le carreau Théodore à Wittenheim abrite un lieu de mémoire aux victimes de la mine.

3 raisons pour découvrir la Route de la Potasse

Un patrimoine d’exception

Le plus ancien puits est Amélie I, en hommage bien sûr à Amélie Zurcher : il a été créé en 1910.

Le puits le plus profond, Ensisheim II, descendait à 1033 m sous terre, soit plus de trois fois la taille de la Tour Eiffel ! Dans les entrailles de ce puits, la température moyenne était de plus de 50°C : on imagine sans peine combien le travail devait y être éprouvant.

A Staffelfelden s’élevait le plus haut chevalement de France : 74 mètres. Cela représente les ¾ de la hauteur de la Tour de l’Europe à Mulhouse.

A Wittenheim, un mémorial liste les noms de plus de 800 travailleurs décédés lors d'accidents survenus dans les mines.

Un paysage façonné par l’exploitation de la potasse

Dans le bassin potassique, de nombreux terrils témoignent de l’activité minière intense qui y régnait. Constitués de remblais, ils atteignent des hauteurs importantes et constellent le paysage de collines.

Les chevalements se repèrent de loin : plusieurs sont encore debout, notamment celui du carreau Théodore, tout en métal.

Enfin, découvrez les alignements typiques de « maisons des mines » dans les villages du bassin potassique.

Visite guidée ou individuelle ?

L’Office de tourisme propose des visites guidées en saison : une journée « l’aventure de la potasse d’Alsace » ou une demi-journée « A la découverte de la potasse d’Alsace. N’hésitez pas à nous contacter !

Si vous choisissez de faire la Route de la Potasse de manière individuelle, téléchargez le parcours sur votre smarphone grâce à l’application Cirkwi.

Les associations d’anciens mineurs ouvrent régulièrement leurs portes afin de raconter au plus grand nombre l’histoire des mines de potasse : ils  auront beaucoup de plaisir à vous raconter leur métier.

Vous avez aimé la Route de la Potasse ?

A deux pas, complétez votre immersion dans l’histoire avec la visite de l’Ecomusée d’Alsace.
Retournez au centre-ville pour une balade ludique autour du street-art.
Roulez des mécaniques à la Cité de l’Auto.  

Envie de découvrir la ville et sa région à travers les yeux d’un de ses habitants ?

En savoir plus

Blog #mulhousexperience

(Re)lisez les articles de notre blog sur la Route de la Potasse :

Pauli ou l'art de faire revivre la mine !